Category: News

Home / Category: News

Le Festival de Cannes bat son plein ! Comme chaque année, des dizaines et des dizaines de stars internationales issues de tous les milieux ont défilé sur les célébrissimes marches du palais des festivals. Le jour, les célébrités sont le centre de l’attention des médias, qui décortiquent soigneusement leurs tenues. Le soir, c’est un dans un milieu plus libre que les stars évolues, à l’image des incontournables soirées de Sandra & Co.

Click Here: adidas superstar Shoes

Le 17 mai 2019, un défilé de la marque de lingerie Livy était organisée sur la Terrasse Sandra & Co. Une grande marque de lingerie raffinée, sexy et classe, qui a présenté sa nouvelle gamme Hush Hush. Des mannequins et danseuses du Crazy Horse ont défilé, portant cette collection. Des images sensuelles qui ont beaucoup plus à l’organisatrice de la soirée, Sandra Sisley qui n’a pas hésite à se prendre en selfie avec les fessiers des models. L’épouse de Tomer Sisley portait pour l’occasion une tenue de la marque Carolina Ritzler.

Évidemment, plusieurs personnalités françaises avaient fait le déplacement spécialement pour l’occasion, à l’image de la sublime Maeva Coucke, Miss France 2018, qui portait une robe transparente couleur cuivrée. La superbe rousse posait fièrement avec le danseur Anthony Colette. Ses comparses, Alicia Aylies (Miss France 2017) et Flora Coquerel (Miss France 2013) ont également pris la pose devant les photographes.

Notons également les présences remarquées de Simon Taglioni, Johann Perathoner, Maurine Nicot et Claire Francisci, Leslie Benaroch, Valentin Lucas, Camille Callen, Laetitia Fourcade de Demain Nous Appartient, Philippe Doignon, Lison Di Martino, Lisa Chavy, Lucie Chavrilla, Marion Fabre et Joanna Sebbag, Sihem Bengoua et Alexandre Le Strat, Antoine de Maximy de J’irai dormir chez vous, Jimmy Jean-Louis, Alban Bartoli, Yohann Attias et Llona Martinez, Axel Huynh, Jean-Louis Barcelona et enfin Audrey Simon.

Le 10 avril dernier, Nabilla et Thomas Vergara officialisaient une excellente nouvelle : ils accueilleront bientôt leur premier enfant. Sur les réseaux sociaux, la future maman permet à ses followers de suivre l’avancée de sa grossesse. Elle révèle être “chiante” dans une nouvelle mise à jour…

Nabilla et Thomas Vergara sont de retour à Cannes, où se déroule la 72e édition du Festival de Cannes. Le couple a fait sa première montée des marches le week-end dernier (dimanche 19 mai 2019), soir de la projection du film A Hidden Life réalisé par Terrence Malick. Les ex-stars de télé-réalité participent également à de nombreux événements organisés en marge du Festival.

Magic moment Congrat to Terrence Malick for this amazing intense movie @canalplus #terrencemalick

A post shared by Nabilla Vergara (@nabilla) on

Elle ajoute : “Je suis chiante… C’est la femme qui porte l’enfant et le mec, il faut bien qu’il supporte quelque chose ! Et malheureusement, c’est nos humeurs, je ne peux pas forcément les contrôler, parfois c’est compliqué, mais on fait avec.

Nabilla a récemment révélé qu’elle préférerait avoir une fille. Ses admirateurs ont hâte de connaître le sexe du bébé !

Click Here: Bape Kid 1st Camo Ape Face star tee

Sophie Davant cartonne quotidiennement sur France 2 avec l’émission Affaire conclue. Journaliste très aimée du public, la belle de 56 ans a réussi tout au long de sa carrière à gérer sa famille malgré sa vie professionnelle prenante et sa notoriété. À nos confères du Point, elle dévoile quel genre de mère elle avait été.

Click Here: georgia rugby jersey

Avec son ex-mari le journaliste sportif Pierre Sled, la blonde aux cheveux courts a eu deux enfants : Valentine (23 ans) et Nicolas (25 ans). Deux jeunes adultes épanouis comme on peut le voir sur les réseaux sociaux. Le secret de cette réussite, Sophie Davant le révèle au site : “Je suis une mère exigeante. J’ai élevé mes enfants en faisant attention à leur bonne éducation, au souci qu’il faut porter aux autres. Je leur ai inculqué la notion du travail et de ne jamais considérer que tout leur serait acquis.

Et ce n’est pas parce que maman et papa gagnent bien leur vie que Valentine et Nicolas obtenaient tout ce qu’ils voulaient. L’animatrice confirme : “Je leur ai également appris la valeur de l’argent, qu’ils ne pouvaient pas se payer n’importe quoi.” Dernière valeur inculquée par l’ex-couple, la curiosité : “Je crois aussi leur avoir donné le goût de la curiosité, qu’il fallait s’intéresser à tout et apprendre  ! Les gens curieux et qui tout au long de leur vie veulent apprendre ne vieillissent pas et restent de grands enfants mus par leurs passions.

Sergio Perez was feeling on top of the world on Friday after finishing top of the timesheets in the second practice session for the Azerbaijan Grand Prix in Baku.

Perez had been fourth fastest in the pre-lunch session but leapt the top in the afternoon with a best lap of 1:42.115s putting him a tenth of a second quicker than his Red Bull team mate Max Verstappen.

It’s the best practice showing yet for Perez, who has struggled to match Verstappen’s raw speed while making up for it with some effective and clever drives on race day.

Click Here: factory direct women products

  • Read also: Perez and Verstappen on top in second practice – Mercedes falls back

Perez said that this showed hs was closing the gap to Verstappen now that he was feeling more settled with the team since moving to Milton Keynes from Racing Point (now Aston Martin) over the winter off-season.

“I’m happy with today and I think we’ve definitely made some good progress,” he commented afterwards.

“We did a very good analysis after Monaco and today felt like I am understanding the car more and how I need to drive it.

“I think this is probably the best Friday of the season for me,” he added. “It’s the most complete in terms of data and how comfortable I feel with the car.

“Hopefully we can get a good, clean lap in qualifying tomorrow which is when it matters, but we’ll still work hard tonight to improve and try to find some more lap time.”

Perez said that what would be a maiden pole position was very much in his sights going into Saturday.

“That would be the target of course,” he said. “We have some work to do overnight to try to get a couple of tenths and then we can be in the mix.”

Perez’ hopes of pole received a boost by an uncharacteristically poor showing from Mercedes with lewis hamilton a second slower than Perez. Red Bull motorsports consultant Dr Helmut Marko thought that this might persist into the rest of trhe weekend.

“The long run from Hamilton was fast, but from what we see they are just losing in the tight corners,” Marko commented.

“I hope they can’t solve it by tomorrow. They don’t have an engine which is a second faster on the straight anymore.”

Gallery: The beautiful wives and girlfriends of F1 drivers

Keep up to date with all the F1 news via Facebook and Twitter

La famille pourrait bien s’agrandir pour Laure Manaudou. Dans une nouvelle interview accordée au Parisien Week-end, le 24 mai 2019, la nageuse s’est brièvement confiée sur son envie d’avoir un troisième enfant. La sportive de 32 ans est déjà maman de Manon (9 ans), née de sa relation avec Frédérick Bousquet, et de Lou (bientôt 2 ans), le petit garçon qu’elle a eu avec son mari, le chanteur Jérémy Frérot.

Ce n’est pas la priorité du moment, mais je resigne ! J’ai beaucoup aimé être enceinte“, a-t-elle simplement expliqué, entre deux projets sportifs. La médaillée olympique est en effet bien occupée avec la SwimRun by Défi d’elles, une épreuve de nage en eau libre et de course à pied qui se tiendra en juin prochain, et dont elle est la directrice sportive, un raid solidaire en Croatie, le marathon de New York qu’elle prépare pour l’automne prochain…

Petite sance de yoga et toujours avec le sourire #DimSport #dimgirl #dim #wellness #activewear #sportswear #yoga Et vous, qu’avez vous de prvu en cette belle journe ?

Une publication partage par Laure Manaudou (@lauremanaudouoff) le

Click Here: nrl jerseys 2020

Ce n’est pas la première fois qu’Émilie Lopez met en lumière le cyberharcèlement qu’elle subit quasi quotidiennement.

La chroniqueuse de C’est que de la télé et ex-rédactrice en chef de Touche pas à mon poste (C8) n’a en effet jamais caché son homosexualité sur nos petits écrans et voit, malheureusement, de ce fait, des personnes haineuses s’en prendre à elle sur les réseaux sociaux, simplement à cause de ses amours assumées.

Interrogée par nos confrères de 20minutes.fr, Émilie Lopez a raconté le cyberharcèlement qu’elle subit. “À chaque fois que je suis sur le plateau de TPMP ou de CQDLT et que je parle de ma compagne, de notre relation, j’ai systématiquement droit le soir en rentrant chez moi à des messages d’insultes sur les réseaux sociaux. Tout ça s’est amplifié il y a un an et demi. Les messages un peu relous ont laissé place à des insultes, de plus en plus graves, puis dernièrement à des menaces de mort“, a-t-elle commencé.

Et de poursuivre son témoignage terrifiant : “Ces derniers mois, c’est allé crescendo avec des messages terrifiants. J’ai reçu un jour une vidéo d’un garçon en train de se masturber, qui me disait ‘Tu vas voir je vais te la mettre profond quand je vais arriver devant le studio’. Puis en octobre dernier, un mec sur Instagram m’a conseillé ‘d’aller me suicider’, et s’en est pris à ma compagne. Cet individu s’exprimait avec sa véritable identité, et avec une vraie photo de profil, et ça m’a vraiment fait flipper ! Je me suis rendu compte que tout ça était bien réel, et j’ai décidé d’aller porter plainte, pour la première fois. (…) En avril, j’ai reçu de nouvelles menaces de mort, que j’ai prises très au sérieux. Je suis allée porter plainte, pour la seconde fois.”

Click Here: Geelong Cats Guernsey

Aujourd’hui, Émilie Lopez reconnaît qu’elle vit dans la méfiance. “Tout ce qui s’est passé ces derniers mois a laissé a eu un impact sur ma vie au quotidien… Quand je vais au boulot ou quand je sors le soir des studios de C8, je regarde toujours derrière moi et, d’une manière générale, je prends davantage de précautions lorsque je me déplace. Je vis avec cette angoisse permanente que quelqu’un s’en prenne un jour à moi. Mais je ne vais pas changer pour autant !“, a-t-elle assuré.

Le 10 octobre dernier, alors qu’elle participait à un débat sur l’homophobie sur les réseaux sociaux dans C’est que de la télé, Émilie Lopez lâchait : “Moi, je milite pour la transparence sur les réseaux sociaux. J’en ai marre de voir des têtes d’oeuf me dire que je suis une grosse gouinasse.” Et l’animatrice Valérie Bénaïm de réagir alors en s’adressant aux téléspectateurs : “Je suis témoin régulièrement de ce que vous subissez sur les réseaux sociaux et ça m’horrifie. N’hésitez pas à manifester votre soutien à Émilie quand vous voyez ce genre de tweets qui sont extrêmement révoltants et qui au-delà de la blesser sont intolérables. Dites-lui que vous l’aimez.”

There is no disputing Max Verstappen’s outstanding talent, but the 23-year-old’s growing maturity and “home boy” lifestyle are also important components of the Red Bull driver’s success according to his friend David Coulthard.

With each passing season, Verstappen has honed his skills but also grown his maturity, a personal development that has progressively transformed the once hot-head young charger into a refined and disciplined racer.

Verstappen’s dominant win in Monaco propelled the Dutchman to the top of the world championship drivers’ standings for the first time in his seven-year career in F1.

Whether he will remain there and ahead of arch-rival Lewis Hamilton will likely depend on Red Bull’s ability to sustain the performance level of its RB16B against Mercedes’ 2021 contender.

But Coulthard is not only impressed with the Red Bull driver’s maturity, he’s also noted the clear contrast that exists between Verstappen and Hamilton’s respective lifestyles.

©Instagram

“I think it’s quite impressive [Max’s maturity], especially when you consider that he mentions his first race at the age of 18,” the former F1 driver told RacingNews365’s Dieter Rencken.

“Max is only 23 years old and has all the ingredients to be very successful.

“Max is a real home boy. He goes back to Monaco [after a race] and he really wants to be home. That’s an important element that allows him to recharge himself.

“With Lewis, you never know where he is between races. Is he in Los Angeles or somewhere else?

“That works for him, but he doesn’t have the inner peace to call anything his home. With Max, this is definitely going to add a few years to his career.”

©Instagram

As a fellow Monaco resident, Coulthard often sees Verstappen in the Principality and frequently hooks a ride to a race venue on the Dutchman’s plane along with his entourage that mainly consists of  his father Jos and personal manager Raymond Vermeulen.

The Scot therefore has a clear insight into world championship leader’s “healthy” lifestyle.

“I’m 50 years old, luckily [the partying] that’s behind me,” commented the Channel 4 pundit. “It’s mostly social.

“We have a drink together, socialise, dine together and I often fly to the races with him.

“I’m not claiming deep, spiritual friendship or anything like that. I feel good in his company and Max in mine. I’ve never been kicked off his plane.

“We fly together when it suits us, together with some other guests from Max’s circle of friends. That makes travelling a lot more enjoyable and also more business-interesting.

Click Here: Canterbury Bulldogs Jersey

“Not all drivers do it this way. They have their own planes and plenty of luxury but keep that to themselves. I think Max is in a good, healthy way in life.”

Gallery: The beautiful wives and girlfriends of F1 drivers

Keep up to date with all the F1 news via Facebook and Twitter

As President Joe Biden prepared to continue talks with the Senate GOP’s lead infrastructure negotiator on Wednesday, progressive Democrats in Congress implored the White House to stop wasting precious time wrangling with a party that has repeatedly shown it is uninterested in pursuing an adequate legislative package.

“It’s time to go big, bold, and fast on an infrastructure plan that repairs bridges and roads—but also guarantees paid leave and child care,” Rep. Pramila Jayapal (D-Wash.), chair of the Congressional Progressive Caucus, said late Tuesday. “The GOP isn’t going to meet us halfway. It’s time to go alone—and get this done.”

“Time is tick, tick, ticking past. Every day spent on hopeless bipartisanship is a day not spent on climate.”
—Sen. Sheldon Whitehouse

Last week, a group of Republican senators unveiled the outlines of an infrastructure proposal that called for just $257 billion in new spending over eight years—a far cry from the $1.7 trillion in above-baseline spending Biden offered as a compromise proposal. Republicans flatly rejected that offer as excessive, even though the president lopped roughly $500 billion off his initial American Jobs Plan.

Progressive lawmakers, and even some centrists, have grown increasingly frustrated in recent weeks as Biden’s talks with the GOP have predictably moved toward less spending as Republican negotiators attempt to strip out key climate proposals and other measures they consider extraneous, including elder care.

“Time is tick, tick, ticking past. Every day spent on hopeless bipartisanship is a day not spent on climate,” Sen. Sheldon Whitehouse (D-R.I.) said Tuesday. “We can survive bumpy roads; a ruined planet is for eons.”

And yet, as Politico reported Tuesday, “the White House continues to see upside to infrastructure negotiations with Republicans, even as the talks run on longer than President Joe Biden initially planned.”

“The president still has faith in his ability to win over reluctant Senate Republicans and advisers see benefits—reputationally and politically—in working across the aisle,” according to Politico.

But leading progressives, including Sen. Bernie Sanders (I-Vt.), have warned of the potentially disastrous consequences of dragging out negotiations with Republicans, both for the climate and for Democrats’ chances of holding on to their slim congressional majorities.

The Vermont senator and other progressives in Congress have proposed spending $10 trillion over the next decade on rebuilding the United States’ core infrastructure, combating the climate crisis by expanding renewable energy, and tackling economic and racial inequities.

“What happens if they spend week after week, month after month ‘negotiating’ with Republicans who have little intention of addressing the serious crises facing the working families of this country?” Sanders wrote in a CNN op-ed last week. “What happens if, after the passage of the vitally important American Rescue Plan—the Covid-19 rescue package signed into law by President Biden in March—the momentum stops and we accomplish little or nothing?”

Sanders, the chair of the Senate Budget Committee, has said he is prepared to move forward on infrastructure and other priorities using budget reconciliation, a filibuster-proof process that allows lawmakers to pass spending bills with a simple majority.

But Biden and conservative Senate Democrats, most prominently Joe Manchin of West Virginia, have balked at using reconciliation without first attempting to attract Republican support. Manchin, whose vote Senate Democrats need to move forward with their agenda, indicated last week that he would be willing to let infrastructure talks with the GOP continue until the end of the year in the hopes of eventually reaching a bipartisan deal.

As The Hill reported Tuesday, “The White House and congressional Democrats have said they want to get an infrastructure deal passed before the August recess.”

“But the more time lawmakers devote to infrastructure,” the outlet noted, “the more uncertain it becomes whether Biden can get other priorities passed before the midterms.”

With pressing agenda items such as voting rights expansion, immigration reform, and a major safety net boost at risk of dying in the Senate, Rep. Cori Bush (D-Mo.) echoed Jayapal’s call for Democrats to move ahead with their policy priorities unilaterally.

“Instead of wasting our energy negotiating against ourselves for an infrastructure package that Republicans clearly have no interest in passing,” Bush tweeted, “let’s put our energy into abolishing the filibuster, passing the policy we were elected to deliver, and getting ish done for our people.”

Click Here: wallabies rugby jersey

Our work is licensed under Creative Commons (CC BY-NC-ND 3.0). Feel free to republish and share widely.

Read More

La star du PSG Neymar est accusée de viol par une jeune femme. Une plainte a été déposée à Sao Paulo. L’AFP confirme les informations d’abord publiées sur un site brésilien, Uol. Selon lui, la victime a séjourné à Paris du 15 au 17 mai 2019 − à l’invitation du footballeur, selon plusieurs sources − et a porté plainte à son retour au Brésil, attendant pour le faire car elle se sentait “émotionnellement secouée“. Elle accuse la star de 27 ans de s’être montré “agressif” et d’avoir fait “usage de la violence pour avoir une relation sexuelle (…) sans son consentement“.

Actuellement au Brésil pour la Copa America avec la sélection nationale, Neymar s’est défendu publiquement dans une vidéo de sept minutes publiée sur son compte Instagram. “On m’accuse de viol, c’est un gros mot, c’est très fort, mais c’est ce qui se passe, commence l’attaquant du PSG. Cela m’a surpris, c’est quelque chose de très moche, de très triste, car qui me connaît sait quel genre de personne je suis, sait que je ne ferais jamais une chose pareille.

Qui me connaît sait que je ne ferais jamais une chose pareille

Pour se disculper, Neymar fait défiler face caméra les échanges de messages avec son accusatrice. Des messages échangés sur l’application WhatsApp, parmi lesquelles des photos dénudées de la jeune femme. Il a pris soin de flouter son nom afin de respecter son anonymat. “Ce sont des moments intimes, commente-t-il, mais il est nécessaire de les exposer pour prouver que rien ne s’est réellement passé.” Soit.

Selon la presse brésilienne, Neymar et son accusatrice sont entrés en contact grâce à Instagram. Il lui aurait alors payé un billet d’avion pour Paris ainsi que sa chambre d’hôtel où les faits dénoncés se seraient déroulés. “C’était un piège et j’ai fini par y tomber. J’espère que cela servira de leçon pour l’avenir“, affirme aussi le Brésilien.

Click Here: factory direct men products

L’avocat du footballeur a fait savoir dans un communiqué que son client “a été victime d’une tentative d’extorsion pratiquée par un avocat de Sao Paulo qui, selon sa version, défendait les intérêts de” l’accusatrice. Neymar a également reçu le soutien public de son père qui, sur une chaîne brésilienne, a déclaré : “Ce n’est pas vrai, il n’a jamais commis le moindre délit. En réalité, il est victime de chantage.” Il ajoutait que son fils avait remis toutes les preuves à ses avocats pour assurer sa défense. À suivre…

À 83 ans passés, Alain Delon vient de prouver qu’il était encore capable d’utiliser sa voix. Le 3 juin 2019, l’acteur épinglé plusieurs fois ses propos polémiques a dévoilé la chanson Je n’aime que toi ainsi que son clip, sur YouTube. Les paroles de cette balade sont écrites par Julia Paris, une jeune auteure de 22 ans. La musique a été composée par Rick Allison, un compositeur connu qui a notamment travaillé avec Lara Fabian, Chimène Badi, Patrick Bruel ou encore Johnny Hallyday.

J’aime quand on se retrouve, quand ta cigarette tremble. J’aime quand tu es jalouse des filles sans importance“, chante Alain Delon dans le refrain. Une chanson d’amour qui a beaucoup plu à ses fans très fidèles, qui n’ont pas hésité à le plébisciter dans la section commentaires.

Déjà en avril 2019, Rick Allison publiait sur son compte Twitter une vidéo d’un petit aperçu de cette chanson. La séance d’enregistrement s’est déroulée en décembre dernier aux Studios Saint-Germain, à Paris. Alain Delon et son équipe travaillent donc depuis un bon moment sur ce projet musical.

Ce n’est pas la première fois qu’Alain Delon, très proche de sa fille Anouchka, donne de la voix. L’acteur avait déjà chanté il y a plus de quarante-cinq ans avec la regrettée Dalida sur le morceau Paroles, Paroles et même en solo avec Comme au cinéma ou encore sur le titre Laeticia.

Click Here: CONVERSE CLASSIC CHUCK SHOES