Category: News

Home / Category: News

D’où vient une peau sèche ? Que se passe-t-il quand la peau vieillit ? Pourquoi a-t-on des pellicules ? Les sciences “omiques“ se sont invitées au 28e Congrès mondial des sciences cosmétiques, cette semaine à Paris.

La cosmétologie a recours aux omiques pour comprendre les mécanismes cellulaires de la peau.

Tout a commencé par un suffixe ajouté au mot gène: la génomique, l’étude de l’ensemble des gènes, était née, fille aînée de la famille des “omiques“ (omics en anglais), des technologies utilisées par la recherche biomédicale, l’industrie du médicament, mais aussi la cosmétique.La cosmétologie a recours aux omiques pour comprendre les mécanismes cellulaires de la peau et identifier des “cibles“ d’action pour la mise au point de nouveaux produits.“Ce sont des technologies qui donnent accès aux différents composants du vivant“, explique à l’AFP Dominique Bernard, responsable de la plateforme Omics chez L’Oréal Recherche et Innovation. “Depuis l’ADN, jusqu’au métabolite, c’est-à-dire la petite molécule produite par l’activité de la cellule“.L’utilisation des omiques a explosé avec le développement de techniques puissantes d’analyse, comme les puces à ADN.Ces outils de biologie moléculaire, qui reposent toujours sur une approche globale, sont désignés grâce à des néologismes formés sur le même modèle, tout au long de la chaîne des composants du vivant.La transcriptomique analyse comment un génome est traduit en protéines grâce aux ARN messagers (acide ribonucléique messager). La protéomique explore l’ensemble des protéines produites par un génome. La métabolomique se consacre à l’ensemble des métabolites d’une cellule.La peau, “très accessible“La complexité augmente à chaque fois : on parle de 21.000 gènes, mais on arrive à plusieurs centaines de milliers de protéines“, souligne le biologiste.Les omiques peuvent ainsi générer des masses d’informations sur la biologie de la peau et du cheveu. La difficulté pour les industriels est d’arriver à en sortir les éléments pertinents pouvant conduire à la mise sur le marché d’un produit qui arrive à satisfaire le consommateur.“Nous devons créer des systèmes bioinformatiques capables d’extraire les informations les plus utiles de ces big data pour pouvoir, par exemple, analyser les différents types et sous-types de peau à travers le monde“, explique Dominique Bernard.“Nous cherchons aussi à trouver ce que nous appelons des +cibles+, parce que quand vous avez identifié une cible, vous pouvez développer de nouvelles molécules capables de moduler cette cible, et donc développer de nouveaux produits cosmétiques“, poursuit-il. Par exemple de nouveaux actifs anti-âge.Le vieillissement est d’origine multiple. Les technologies omiques vont permettre de déterminer des “signatures“ spécifiques à certains types de vieillissement, chrono-vieillissement ou photo-vieillissement, dû à une exposition répétée au soleil. Puis de sélectionner des actifs pour essayer de “compenser“ ces signatures.“Ce qui est merveilleux avec la peau, c’est qu’elle est très accessible“, relève le biologiste. “On a accès à sa surface et on peut déjà en tirer de nombreuses informations sans avoir à être invasifs“.La sueur est aussi une source précieuse d’informations pour les industriels de la cosmétique.“Si vous connaissez la composition de la sueur, vous pouvez proposer un maquillage qui tient durablement sur la peau“, indique Claudie Willemin, présidente de la Société française de cosmétologie, organisatrice du congrès.“Vous pouvez développer des produits qui évitent à la peau de briller, par exemple pour les pays avec un fort niveau d’humidité“, ajoute-t-elle.Les scientifiques s’intéressent aussi de plus en plus au microbiome, ces centaines de millions de micro-organismes, comme les bactéries ou les champignons, présents à la surface de la peau et avec lesquels les cellules humaines “dialoguent“ en permanence.Le Congrès mondial des sciences cosmétiques se tenait de lundi à jeudi au Palais des congrès, à Paris. Il a rassemblé 1.500 participants venus de 40 pays.Source : Relaxnews

Dans l’Europe des 28, le cancer est responsable d’un décès sur quatre, rapporte Eurostat, l’office statistique de l’UE mardi 25 novembre. En 2011, 1,281 million d’Européens y ont succombé.

Le cancer du sein chez la femme et celui du poumon chez l'homme sont les plus meurtriers dans l'Europe des 28.

Alors que le nombre de décès dans l’Union a baissé de 0,5% au cours de ces dix dernières années, le nombre de décès dus au cancer a augmenté de 6,3%. Les Européennes ont été davantage touchées (+6,6%) que les hommes (6%).Aussi, le cancer du poumon est le plus meutrier en Europe, d’après les données pour l’année 2011. Plus de 266.000 personnes décédées en étaient atteintes. Le cancer colorectal est le deuxième cancer le plus mortel, avec 152.000 victimes, suivi par le cancer du sein (93.000 décès), le cancer du pancréas (78.000 décès) et le cancer de la prostate (73.000 décès).Au sein de l’Union européenne, les Pays-Bas (31,9%), la Slovénie (31,3%) et l’Irlande (30,5%) sont les pays les plus touchés par les décès dus au cancer. Avec 155.160 morts recensées, cette maladie était la cause en 2011 de 28,4% des décès en France.AFP/RelaxnewsSource :

Le cancer, cause d’1 décès sur 4 dans l’UE28 – Eurostat -novembre 2014Click Here: camiseta seleccion argentina

Drew Barrymore cherche un nid d’amour

April 22, 2020 | News | No Comments

Après plusieurs mois de séparation, Drew Barrymore et Justin Long sont de nouveau ensemble et songent sérieusement à vivre sous le même toit.

Home Sweet Home. L’actrice Drew Barrymore, 33 ans, y pense assurément tous les soirs avant de s’endormir et se plaît à rêver de sa prochaine vie de couple avec Justin Long 30 ans.
La mythique interprète de Gertie (la petite fille dans E.T. l’extraterrestre de Steven Spielberg) a été aperçue avec un agent immobilier visitant activement des demeures.

Un proche du couple raconte dans InTouch Weekly que «Drew veut vivre avec Justin dans un mariage de principe, et c’est pour cela qu’elle cherche une maison». Il ajoute que «les deux sont de nouveau ensemble, mais qu’ils souhaitent faire en sorte que tout le monde pense qu’ils sont juste amis. Pourtant ils sont tellement proches que Drew porte même les vêtements de son amoureux.»

Pour notre Drôle De Dame, le jean boy-friend n’est jamais aussi beau que quand il appartient à son homme. Exposée depuis son plus jeune âge aux médias -elle a fait sa première apparition télévisée à l’âge de 11 mois dans une publicité de nourriture pour chiens- désormais Drew Barrymore fait sienne l’adage: pour vivre heureux, il faut (essayer) de vivre caché.

Mercredi 20 mai 2009

Click Here: cd universidad catolica

Suite à la décision européenne de réévaluation du rapport bénéfice/risque de Diane 35® et ses génériques, l’Agence nationale de sécurité du médicament met à disposition des prescripteurs et des patientes des documents d’information visant à minimiser le risque thromboembolique associé à l’utilisation de ce médicament anti-acnéique.

L'ANSM veut minimiser les risques thromboemboliques liées à la prise de Diane 35 et ses génériques.

Diane 35 et

ses génériques (acétate de cyprotérone 2 mg et éthinylestradiol 35 µg) sont indiqués dans le traitement des formes modérées à sévères d’

acné chez les femmes en âge de procréer. Ce médicament avait souvent été détourné de son indication et prescrit couramment comme contraceptif mais aussi contre la

chute de cheveux.Diane 35 : une longue histoire de litigesDiane 35® et ses génériques n’en finissent pas de faire parler d’eux.

Après une longue histoire de litiges, occasionnés par des cas de

thrombose veineuse (formation de caillots de sang dans les vaisseaux) dont certains mortels, ces médicaments avaient été retirés de la vente en 2013 puis, la même année, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) avait dû se conformer à la décision européenne de réintroduire Diane 35® et ses génériques sur le marché. Mais cela avait été fait avec des restrictions de prescription et sous surveillance renforcée.Une aide à la prescription pour Diane 35Pour les professionnels de santé, l’ANSM met à disposition un document d’aide à la prescription afin de minimiser les risques de survenue d’accidents thromboemboliques. Outre le rappel des indications et des non-indications de ces produits, ce document liste les facteurs de risque de survenue d’une thrombose.Cette liste est présentée de façon très pratique, sous forme de tableau, tous les risques connus sont listés et le prescripteur peut cocher une case pour chaque facteur retrouvé. Cette check-list renforce ainsi la vigilance des praticiens quant à l’existence de ces facteurs de risque. En outre, le document rappelle que dans tous les cas, le médecin doit rester attentif à toute manifestation de thrombose.Ce document facilitera donc en pratique le bon usage de Diane 35® et de ses génériques.Les patientes mieux informéesEn miroir du document d’aide à la prescription, l’ANSM a édité une

carte patiente. En préambule, le document explique les raisons de ce document et invite la patiente à lire, outre cette carte, la notice d’utilisation du produit et l’invite à consulter son médecin au moindre doute.La carte patient rappelle aussi les indications de ces médicaments et explique pourquoi il est important de connaître les facteurs de risque et les signes qui doivent alerter la patiente dans l’éventualité d’un accident thromboembolique, situation qui doit faire l’objet d’une consultation en urgence.Le document liste également les situations dans lesquelles le risque de développer un caillot sanguin est plus élevé, à savoir :- Au cours de la première utilisation du produit mais aussi si le produit est réutilisé après une interruption d’un mois ou plus.- En cas de

surpoids important (IMC >30 Kg/m2).- Chez les femmes âgées de plus de 35 ans.- En cas d’antécédents dans la famille proche de caillots sanguins à un âge relativement jeune (avant 50 ans).- En cas d’accouchement les semaines précédentes.- En cas de

tabagisme et pour les femmes de plus de 35 ans, il est conseillé respectivement d’

arrêter de fumer ou de choisir un traitement non hormonal.Enfin rappelons que seuls 3 génériques de Diane 35® sont disponibles en France :

Minerva 35 microgrammes, comprimé enrobé des laboratoires Biogaran.

Evepar 2 mg/0,35 mg, comprimé enrobé des laboratoires Mylan.

Cyprotérone/éthinylestradiol 2 mg/035 mg, comprimé enrobé des laboratoires Teva.Dr Jesus CardenasSource :Communiqué de l’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) du 18 décembre 2014 (

documents d’information pour les professionnels de santé et pour les patientes disponibles sur le site de l’ANSM).Click Here: los jaguares argentina

Après les demandes d’octroi d’une licence d’office par d’autres associations de patients, Médecins du Monde dépose ce jour une opposition au brevet sur le sofosbuvir. Une première car il s’agit d’une demande déposée auprès de l’Office Européen des Brevets pour faire baisser le prix de cet antiviral très efficace mais jugé trop cher.

Médecins du Monde dépose une opposition au brevet sur le sofosbuvir auprès de l'Office Européen des Brevets.

Depuis l’obtention de son autorisation de mise sur le marché (AMM) du sofosfuvir (

Sovaldi®), un antiviral d’action directe très efficace contre l’

hépatite C dont le monopole est détenu par le laboratoire Gilead, le monde associatif réclame l’octroi d’une licence d’office. La raison ? Le prix jugé exorbitant, de 41 000 € par cure de 12 semaines en France.Un recours auprès des autorités européennesSelon un communiqué de Médecins du Monde daté du 10 février 2015, si ce médicament constitue une avancée thérapeutique majeure, la molécule est en fait issue de travaux de chercheurs du public et du privé et “n’est pas suffisamment innovante pour mériter un brevet“. Pour ces raisons, Médecins du Monde s’oppose formellement au brevet auprès de l’Office Européenne des Brevets car “c’est un recours juridique par lequel peut être contestée la validité d’un brevet et faciliter, en cas de succès, la mise en compétition avec des versions génériques qui ne coûteraient que 101 dollars pour le sofosbuvir“.Cette problématique du prix du sofosbuvir a été soulevée à maintes reprises par d’autres associations qui affirment qu’elle conduira à la mise en place une véritable stratégie de rationnement qui créera une inégalité d’accès aux soins (voir notre article :

Nouveau traitement de l’hépatite C : les associations demandent un générique ).Favoriser l’accès universel aux traitements contre l’hépatite COlivier Maguet de Médecins du Monde rappelle que l’opposition au brevet a déjà été utilisée par la société civile en Inde et au Brésil pour rendre disponibles des versions génériques, “permettant ainsi de soigner des patients qui n’auraient pas pu l’être autrement“.Et de conclure que “Médecins du Monde se lance dans un combat afin de favoriser l’accès universel aux traitements contre l’hépatite C en Europe et dans le reste du monde“.L’association annonce également l’ouverture en France d’un débat public sur le sujet. Affaire à suivre…Dr Jesus CardenasSource : Communiqué de presse de Médecins du monde du 10 février 2015. “Médecins du Monde s’oppose au brevet sur le sofosbuvir“.Photo : AP/SIPAClick Here: camiseta river plate

Un temps introuvable, l’ex-patron chinois d’Interpol a “accepté des pots-de-vin”, a annoncé Pékin lundi 8 octobre, quelques heures après sa démission subite. Une enquête pour disparition avait été ouverte, en France, pour tenter de retrouver la trace du Chinois Meng Hongwei, qui dirige l’organisation internationale de coopération policière. Sa famille n’avait plus de nouvelles depuis son départ pour la Chine, à la fin septembre. C’est son épouse qui a signalé sa disparition aux autorités françaises en faisant part de son inquiétude, selon une source proche du dossier, confirmant une information d’Europe 1. Une affaire qui soulève plusieurs questions.Qui est Meng Hongwei ?Meng Hongwei, 64 ans, a été élu le 10 novembre 2016 à la tête d’Interpol (dont le siège est situé à Lyon) lors de sa 85e assemblée générale annuelle à Bali (Indonésie). Il remplaçait ainsi la Française Mireille Ballestrazzi, devançant largement un unique concurrent namibien. Son mandat court jusqu’en 2020.Avant sa nomination, il exerçait en Chine comme vice-ministre de la Sécurité publique et y dirigeait le bureau national d’Interpol. Il faisait également partie des poids lourds du Parti communiste chinois. Durant sa carrière de policier, il a travaillé dans des unités de lutte contre le trafic de drogue, dans l’antiterrorisme et a dirigé les gardes-côtes chinois, selon sa biographie sur le site d’Interpol.

Le responsable des gardes-côtes Meng Hongwei (à droite) et son homologue indonésien, le 22 novembre 2016 à Pékin (Chine). (XINHUA / AFP)

Cette première nomination d’un Chinois à ce poste avait été critiquée par des organisations de défense des droits de l’homme. La Chine a longtemps utilisé Interpol “pour arrêter des dissidents et des réfugiés à l’étranger”, s’était inquiétée notamment l’ONG Amnesty International (en anglais).L’organisation policière s’en était défendue en rappelant que le président d’Interpol n’intervient pas dans son quotidien opérationnel et en soulignant que l’article 3 de ses statuts lui interdit toute ingérence en matière politique.Comment a-t-il disparu ?“Il n’a pas disparu en France”, a précisé une source proche du dossier. Selon le quotidien de Hong Kong South China Morning Post (en anglais), qui cite une source anonyme, Meng Hongwei fait l’objet d’une enquête dans son pays. Il a été “emmené” par les autorités “dès son atterrissage” la semaine dernière, affirmait le journal. La famille de la personne interpellée et son employeur doivent être avertis dans les 24 heures suivant une arrestation, ajoute le quotidien, en vertu de la loi chinoise sur la surveillance.Visiblement, cela n’a pas été le cas. La disparition soudaine de hauts dignitaires chinois est devenue chose courante sous la présidence de Xi Jinping, qui mène depuis plusieurs années une campagne anticorruption soupçonnée de servir de purge politique, en Chine comme à l’étranger.L’enquête a été ouverte à Lyon, siège mondial de l’organisation et lieu de résidence de Meng Hongwei et de sa famille. Elle a été confiée à la police judiciaire. “Cette affaire concerne les autorités compétentes en France et en Chine”, s’est borné à commenter Interpol dans un communiqué, en soulignant que c’est l’Allemand Jürgen Stock, son secrétaire général, et non Meng Hongwei, qui est chargé de la conduite de l’organisation au quotidien.

Comment Pékin explique cette disparition ?Meng Hongwei “a accepté des pots-de-vin et est soupçonné d’avoir violé la loi”, a annoncé dans un communiqué le ministère de la Sécurité publique, lundi 8 octobre, sans fournir de précisions sur ces accusations. Ce communiqué est présenté comme un compte-rendu d’une réunion organisée dans la cellule du Parti communiste chinois (PCC) du ministère. Le texte ne précise pas si les accusations imputées à Meng Hongwei relèvent de ses fonctions ministérielles ou bien de celles qu’il exerçait à Interpol. Il n’est pas non plus précisé s’il a ou non été placé en détention. L’enquête “illustre clairement la détermination du camarade Xi Jinping”, le président chinois, à combattre la corruption, précise le ministère.Pourquoi cette disparition pose-t-elle question ?Comme le fait remarquer la BBC (en anglais), les proches de responsables disparus contactent rarement les autorités étrangères, de peur d’aggraver les sanctions. Par ailleurs, Pékin voyait d’un bon œil la position de Meng Hongwei à la tête d’Interpol. “S’il a vraiment disparu au sein de l’appareil d’Etat chinois, qui a-t-il fâché ? écrit Celia Hatton, responsable de la zone Asie pour la BBC. Ou qu’a-t-il pu faire pour que Pékin renonce volontairement et publiquement à conserver un poste de premier plan au sein d’Interpol ?”Interpol permet de favoriser les échanges entre les polices de ses 192 pays membres, grâce à des bases de données répertoriant par exemple les passeports déclarés volés. L’organisation est connue pour sa diffusion des “notices rouges”, présentées souvent – à tort – comme des mandats d’arrêt internationaux : elles informent en réalité les pays membres d’Interpol de la délivrance d’un mandat d’arrêt par l’autorité judiciaire de l’un d’eux, sans obligation d’arrestation ni d’extradition.

Les députés ont donné mercredi leur feu vert en commission au paquet de cigarettes neutre à partir de mi-2016, une disposition introduite par le gouvernement dans le projet de loi Santé.Sans logo de fabricant et avec la même couleur, les paquets neutres serontintroduits dans les bureaux de tabac dès le20 mai 2016.Après l’Irlande, la France sera le deuxième pays européen à adopter cette mesure, qui vise àréduire la consommation de cigarettes, en particulier chez les jeunes fumeurs.

Marisol Touraine a annoncé l'arrivé des paquets de cigarettes neutres à partir de mi-2016. Ces paquets standardisés, dépourvus du nom de la marque et de logo, seront élaborés sur le modèle australien. (Crédit photo : Villard/Sipa).

Les députés ont voté un amendement du gouvernement qui impose que “les unités de conditionnement, les emballages extérieurs et les suremballages des cigarettes et du tabac à rouler, le papier à cigarette et le papier à rouler les cigarettes so(ie)nt neutres et uniformisés“. L’entrée en vigueur de cette mesure est fixée au 20 mai 2016. La ministre de la Santé, Marisol Touraine, s’en tient donc peu ou prou au calendrier qu’elle avait annoncé en octobre 2014 (lire notre article “

Touraine: le paquet neutre de cigarettes dans les débits de tabac début 2016“). Avant cela, le gouvernement français “va notifier“ aux autorités européennes la mise en place de ces paquets “et à partir de là, la procédure s’engagera“, a déclaré ma ministre. L’Irlande, premier pays d’Europe à imposer les paquets neutresLes paquets neutres, instaurés pour la première fois dans le monde en Australie fin 2012, ont tous la même forme, taille, couleur et typographie et ne comportent aucun logo des fabricants. L’Irlande a voté en février une loi pour imposer le paquet de cigarettes neutre, devenant le premier pays de l’Union européenne à adopter une telle législation. Associée à d’autres mesures politiques (dont la hausse du prix du tabac),

cette décision a permis de faire nettement reculer son taux de tabagisme, selon les chiffres officiels. En décembre 2014, 

une étude australienne confirmait l’acceptation d’une telle mesure par la population, y compris par les fumeurs. Fin septembre, un sondage révélait le scepticisme des Français à l’égard de l’introduction du paquet neutre, qu’ils étaient 86 % à juger inutile pour lutter contre le tabagisme (lire notre article “

Tabac : les Français ne croient pas au succès du paquet neutre“).Règles du commerce contre santé publique ?En France, cette mesure ne figurait pas dans le projet de loi Santé dont l’examen en commission parlementaire a commencé le 16 mars, mais y a été intégrée sous la forme d’un amendement. Au niveau national, les buralistes ont lancé une campagne offensive sur le thème : “La prévention oui, la culpabilisation non“.Outre l’opposition des cigarettiers, certains auraient préféré que la France attende la décision de l’Organisation mondiale du commerce qui est appelée à trancher sur la conformité avec les règles du commerce international de la loi australienne. L’OMC a été saisie de ce dossier par cinq Etats-membres, Cuba, la République Dominicaine et Honduras, tous trois gros fabricants de cigares, ainsi que l’Indonésie et l’Ukraine, qui s’estiment lésés par la législation australienne en tant que gros exportateurs de cigarettes. Tout comme la France, l’Australie défend elle des “mesures légitimes“ pour défendre “la protection de la santé publique“.Enfin, d’autres amendements anti-tabac sont prévus dans cette loi, comme l’interdiction de fumer en voiture en présence d’enfants de moins de 12 ans. Pour faire respecter cette mesure, des “contraventions“ pourront être dressées contre les automobilistes qui “persistent“ à fumer en présence d’un enfant malgré la demande d’un agent de police.Avec AFP/Relaxnews

Adidas et Spotify ont dévoilé conjointement cette semaine ce qu’ils présentent comme la toute première application de running capable de sélectionner sa musique en fonction de la cadence de course du sportif grâce à l’accéléromètre de son smartphone.

Avec la nouvelle application Adidas Go plus besoin de réaliser sa playlist avant de partir faire du sport.

Le principe est simple, en mesurant la cadence de vos pas, l’application passe en revue la bibliothèque musicale de

Spotify pour sélectionner des chansons les plus adaptées à votre allure.“Adidas Go laisse votre niveau d’énergie contrôler la musique écoutée pendant vos courses, pour que vous soyez toujours aux commandes“, a expliqué Adrian Leek, en charge d’Adidas Running. “Pour la première fois, au lieu que les coureurs écoutent la musique, c’est la musique qui écoutera les coureurs“.A noter que l’application permet aussi au sportif de découvrir de nouveaux titres en fonction des ses préférences et des playlists existantes, éliminant au passage la nécessité de constituer ses propres listes de chansons.Mais Adidas Go n’est pas que musicale, c’est aussi une application pour suivre ses séances sportives, elle permet de mesurer l’évolution de sa cadence, de la distance parcourue et du temps passé à courir.Elle est reliée à

Adidas miCoach Runscore et permet ainsi de partager ses prouesses sportives avec ses amis sur Facebook, Twitter et Instagram.A noter que lorsque vous ouvrirez l’application pour la première fois, il faudra vous inscrire à l’offre d’essai gratuite de sept jours de Spotify Premium. Au terme de cette semaine d’essai, l’appli vous laissera choisir entre un abonnement payant à Spotify Premium ou à une utilisation gratuite avec votre bibliothèque musicale personnelle.Source : RelaxnewsClick Here: Fjallraven Kanken Art Spring Landscape Backpacks

Le site de rencontre généraliste Mec à Croquer a réalisé un sondage auprès de ses membres afin de voir ce que pense les femmes du poil chez les hommes et inversement. Le poil, symbole de virilité et de féminité…ou véritable tue l’amour ? Mec à Croquer a mené l’enquête.

Les barbes et moustaches des hipsters ont conquis 52% des femmes sondées.

“Etes-vous au poil ?“. C’est la question qu’a posé le site de rencontre

Mec à Croquer à 1000 de ses membres, entre le 1er juin et le 25 juillet 2015. Apprécié par les uns et malmené par les autres, le poil ne laisse pas indifférent, surtout lorsque l’on entame une nouvelle relation.Les poils de plus en plus appréciés chez les hommes…Les femmes apprécient les hommes virils, certes, mais qui savent prendre soin d’eux. Ainsi, 87% d’entre elles préfèrent un torse poilu mais coupé court à un torse imberbe.Le look faussement négligé avec une barbe mal rasée séduit également puisque 67% de la gente féminine interrogée trouvent que la barbe de 3 jours est sexy, alors que 33% considèrent que ce look fait vraiment négligé.Le grand gagnant de ce sondage est le style hipster. En effet, 52% des femmes trouvent la moustache et/ou la barbe réellement tendance !Sans surprise, les poils dans le dos ne sont pas encore sur le point de devenir un atout pour séduire : 73% des femmes considèrent la toison dorsale comme éliminatoire à toute relation. 

…mais pas forcément chez les femmesLes hommes sont des juges beaucoup plus exigeants.56% d’entre eux se disent carrément “dégoutés“ par le poil chez une partenaire et ils passent à 76% lorsqu’il s’agit d’ une épilation du maillot qui laisse à désirer. Ils sont 63% à juger rédhibitoire à toute libido une fille qui ne s’épilerait pas les jambes.Pour celles qui ont un petit duvet, ces dernières ont du souci à se faire puisque 57% de la gente masculine le considèrent comme un vrai repoussoir, pire que les aisselles poilues, qui ne recueillent que 43% des suffrages.Tout n’est cependant pas perdu pour les femmes : 52% des hommes fantasment en voyant leur compagne s’épiler ! 

Aurélie SognySource : communiqué de presse mecacroquer.com

Fidel Castro, décédé ce vendredi à 90 ans, a dirigé d’une main de fer Cuba pendant 42 ans avant de céder le pouvoir à son frère. Celui qui lutta toute sa vie contre l’impérialisme américain n’en aimait pas moins le cinéma US comme celui de Spielberg.

Au Sommaire

Fidel Castro, fasciné par Spielberg

Kim Jong-Il, prêt à tout pour un bon film

Hitler, son amour pour Blanche-Neige…et King Kong

Staline, l'homme qui aimait Tarzan…et voulut faire assassiner John Wayne

Saddam Hussein et son amour des Thrillers