Month: January 2020

Home / Month: January 2020

Alors que la crise des réfugiés sévit, Brad Pitt et Angelina Jolie proposent une contribution à leur image. Selon le site américain Radaronline ils seraient en effet en passe d’adopter un enfant syrien.

D’après les médias américains, Angelina Jolie ne serait pas très regardante sur le nombre de bouches à nourrir à la maison. Déjà maman de six enfants dont trois ont été adoptés au cours des 13 dernières années, la star très investie auprès des Nations Unies où elle est ambassadrice de bonne volonté, envisagerait de recueillir un orphelin syrien.

D’après le site Radaronline, c’est au cours de l’un de ses nombreux déplacements dans les pays crise ces derniers mois, qu’Angelina Jolie aurait ressenti cet appel du coeur. C’est lors d’une visite en avril dernier qu’elle aurait rencontré trois jeunes frères orphelins. Elle aurait “eu le coeur brisé en apprenant que les trois garçons avaient vu leur père se faire tuer sous leurs yeux par des soldats syriens.” Quant à leur maman, elle serait morte dans le bombardement de leur maison.

Une histoire tragique et bouleversante à laquelle Angelina Jolie n’a pas pu rester insensible, évoquant alors une adoption avec son époux. Seulement, si la cinéaste de 40 ans se sent pousser des ailes dès qu’il s’agit d’enfants, d’autant plus qu’elle a plusieurs fois manifesté son désir de mettre un frein à sa carrière pour se consacrer à sa progéniture, à 51 ans Brad Pitt ne voit pas les choses de la même façon.

Selon les confidences des proches faites à Radaronline, l’acteur tout aussi généreux mais peut-être plus terre-à-terre que sa femme, n’envisageait pas de passer de 8 à 11 à la maison. Aussi, le couple aurait-il malgré tout pris la décision d’engager les démarches pour recueillir un seul orphelin, qui devrait, dit-on, arriver aux Etats-Unis sous quatre à cinq mois.

Click Here: West Coast Eagles Guernsey

L’œil qui pétille, la voix posée et de l’énergie à revendre, alors qu’elle s’est réveillée à 4h30, Stéphanie Renouvin fait montre de tempérament et d’assurance. Nous l’avons rencontrée alors qu’elle sortait du studio du Grand Morning, qu’elle anime tous les matins sur RTL2 avec Christophe Nicolas. L’occasion de faire le point sur son parcours et ses envies. Avec Grégory Ascher, elle animera en outre le concert «très, très privé» organisé mercredi à l’Olympia pour célébrer les 20 ans de la station.

Gala: Pour ceux qui n’écoutent pas l’émission le matin, expliquez nous un peu votre rôle?

Click Here: gold coast suns 2019 guernsey

Stéphanie Renouvin: Nous sommes sur RTL2, une radio musicale, donc la grande star c’est la musique. On reçoit parfois certains des artistes liés à la station, Vanessa Paradis, Francis Cabrel, Zazie, Mika, Calogéro, mais aussi des talents que l’on repère et auxquels on croit, comme Minuit, les enfants des Rita Mitsouko. En plus de la musique, ce qu’on essaye de faire dans Le grand morning c’est de donner de l’info et d’apprendre quelque chose à l’auditeur chaque fois qu’on prend la parole: du pratique, du service, de la culture générale, des choses pour réfléchir ou rigoler dans la journée. Le tout enrobé d’une bonne humeur nécéssaire le matin pour aider les auditeurs à se lever du bon pied.

Gala: C’est compliqué d’être de bonne humeur le matin?

S.R.: Non, c’est mon boulot en l’occurrence. J’ai signé pour ça, il serait dommage que j’arrive en faisant la gueule. Le rythme n’est pas évident. Ce qui est le plus dur, c’est quand le réveil sonne à 4h30. Mais après on y va et c’est plutôt très joyeux. Je m’entends très bien avec Christophe Nicolas, et ce n’est pas feint. Il y a une grande complicité entre nous deux qui se ressent à l’antenne. On se marre chaque matin, donc ce n’est pas difficile d’être de bonne humeur. Et puis ce n’est pas la mine.

Gala: Qu’est-ce qui vous plait tant à animer une quotidienne tous les matins?

S.R.: Réveiller les gens. Arriver dans leurs oreilles alors qu’elles sont fraîches, pas polluées par la somme d’informations et de drames qui ne va pas leur échapper dans la journée. On les prend au réveil et on leur dit: «aujourd’hui, vous risquez d’entendre parler de telles ou telles choses, on aura été les premiers à vous en parler». Et avec le sourire. On essaye de faire en sorte que leur journée démarre bien. On est à l’époque de la pensée positive.

Gala: Qu’est-ce qui vous pousse à quitter votre maison à 5h30 alors que vous avez deux jeunes enfants?

S.R.: Le matin est un moment sympa et familial, mais c’est aussi celui où souvent les enfants sont ronchons et où il faut speeder. Le soir est sympa et tout aussi familial. Du coup, je vais les chercher à la sortie de l’école tous les jours et m’en occupe jusqu’au coucher. J’assure les bains, les devoirs, l’histoire avant de dormir. Mes enfants sont aujourd’hui ravis. Ils me disent même de continuer les matinales toute ma vie. Je leur ai répondu que s’ils ne voulaient pas avoir une maman qui ressemble à une femme de 150 ans à l’âge de 40 ans, je ne continuerai pas éternellement sur ce rythme. Je me couche à 21h30 et je dors à 22h30. Je ne m’autorise aucune sortie en semaine. C’est viedenonne.com, le site que je ne vais pas tarder à créer.

Gala: Quels sont vos loisirs lorsque vous ne travaillez pas ou n’êtes pas à la maison?

S.R.: Je chante, je compose, j’écris. Je travaille tous les quinze jours avec des musiciens. L’envie de sortir un nouvel album ne me quitte pas, et ne me quittera jamais. J’ai des projets.

Gala: Vous avez été journaliste, chanteuse, vous êtes animatrice, vous avez toujours fait ce que vous vouliez, quitte à dérouter. Plus personne ne s’y retrouve, ce qui n’est pas grave en soi, mais on dirait que ça vous amuse de prendre tout le monde à contre-pied.

S.R.: Je ne fais pas ça par amusement car j’ai tendance à suivre mon désir. Je n’ai pas de projet de carrière, je ne suis pas une fille qui voit à long terme, je ne vise pas le Mont Blanc, je fais ce qui m’anime et me fait le plus plaisir. Christophe Nicolas m’a encore dit récemment: «T’es tout de même bizarre d’avoir quitté la télévision pour faire de la radio. Tu es passée de la lumière à l’ombre». Je lui ai répondu que j’étais sur une radio musicale, que je faisais des interviews, que j’étais au contact des artistes et que j’aimais ça. J’ai découvert le milieu de la radio, que je ne connaissais pas du tout, et j’ai ajouté une corde à mon arc. Je suis très curieuse, j’ai besoin d’être stimulée, d’apprendre en permanence. Pas mal de personnes ne comprennent pas mon parcours, se demandent quelle est la logique de ma carrière. Beaucoup de choses m’intéressent en fait. Comme la plupart des gens, j’ai des passions, sauf que moi j’essaye de les mettre en lumière.

Gala: En revanche, vous êtes absente des réseaux sociaux. Vous n’en avez pas envie?

S.R.: Je n’ai pas le temps en fait. Je suis un peu sur Facebook, mais je réponds aux messages avec plusieurs mois de retard. Mais entre une quotidienne- si on veut bien la faire-, deux enfants en bas âge, mes grandes passions et le sport, je n’ai pas le temps de me connecter plusieurs heures par jour aux réseaux sociaux. C’est pourtant un outil dont on a besoin pour communiquer, mais il y a aussi des gens dont c’est le travail. Et puis je m’en méfie. Les réseaux sociaux rendent égocentrique, paranoïaque et envieux. Je ne cautionne pas et cela me fait peur. Je préfère me protégér et me concentrer sur mon travail.

Gala: Vous avez dit un jour: «Je suis comme un cheval au galop, rien ni personne ne m’arrêtera». Vous allez où comme ça?

S.R.: C’était en 2008, deux mois avant de démissionner de Canal+. Cette phrase, je ne l’ai pas trop assumée par la suite. Mais cela rejoint ce que je disais à propos de suivre mon désir. En revanche, je ne suis pas un cheval fou. Je n’ai pas trop peur de changer de cap ou de direction, je n’ai pas peur des échecs non plus. Ce qui m’intéresse, c’est le chemin.

Gala: Même si vous êtes moins exposée médiatiquement, s’appeler Stéphanie Renouvin vous ouvre-t-il encore des portes?

S.R.: Je suis moins exposée car je suis moins à la télévision. Mais j’ai toujours mon réseau, des contacts que je n’entretiens pas forcément. Je ne suis pas la reine des soirées mondaines, surtout depuis deux ans. Mais si un programme m’intéresse, dans lequel je veux absolument travailler, je n’hésiterai pas à contacter la personne qui s’en occupe. Je suis prête à défoncer les portes. Je n’ai pas les dents qui rayent le parquet, mais je ne suis pas trop timorée non plus. Et oui, mon nom évoque encore quelque chose. Je ne suis pas tout à fait rangée des camions.

Gala: Vous êtes une ancienne de Canal+. Quel regard portez vous sur ce qui s’y passe?

S.R.: Je suis assez dubitative. D’un point de vue affectif, j’ai été assez peinée parce que tous les gens qui m’ont embauchée et fait grandir dans cette chaîne où je suis restée 8 ans sont partis précipitamment : Rodolphe Belmer, Ara Aprikian… Je suis intimement liée aux Guignols parce que l’un des auteurs est le père de mes enfants (Julien Hervé, ndlr). Cela m’a fait un choc et j’ai eu une semaine un peu difficile par égard pour tous ces gens que j’aime profondément et que je connais. Ensuite, si on se fie aux chiffres et aux audiences de Canal+, il me semble assez évident qu’il fallait faire quelque chose. La méthode de monsieur Bolloré est tout de même un peu surprenante. J’attends de voir ce que cela donne. Les nouveaux, je ne les connais pas, mais j’aime les gens de cette boîte. Et j’adore Maïtena Biraben.

Gala: Demain Le grand journal disparaît ou change de formule. Si on vous appelle vous y allez?

S.R.: Je serais ravie qu’on m’appelle, mais ça dépendra de ce qu’on me propose. J’ai refusé deux fois Les maternelles, ce qui a surpris tout le monde. Sauf qu’au même moment on me proposait autre chose de beaucoup plus créatif, sur le câble. C’était un choix du cœur. Je ne dis pas que j’ai toujours fait les bons choix ou que j’ai été raisonnable, mais j’ai du mal à mentir.

Gala: Ce serait quoi votre rêve professionnel aujourd’hui?

S.R.: J’en ai plein. J’aimerais être Ellen DeGeneres et animer une émission où on trouve de tout. C’est un peu ce que j’ai réalisé sur France 4, mais ce n’était pas bien fait, on avait peu de moyens. C’est pourtant ce que je visais, une femme qui, comme moi, a une formation de journaliste et qui connaît les rouages du métier, mais qui en même temps est créative. J’aimerais concilier ces deux aspects de ma personnalité, le raisonnable, le factuel, le tangible, l’esprit de synthèse, c’est-à-dire la journaliste, et le côté fantaisiste de l’artiste.

Le Grand Morning, tous les matins sur RTL2, de 6h à 9h

Concert très, très privé des 20 ans de RTL2, mercredi 30 septembre à l’Olympia.

Avec Calogéro, Zazie, Raphael, Selah Sue, Cats on trees et John Newman.

A suivre en direct sur www.rtl2.fr

Redécouvrez notre reportage dans les coulisses du Grand Morning de RTL2:

Vidéo- Sherlock de retour pour Noël

January 20, 2020 | News | No Comments

La BBC offre un magnifique cadeau de Noël à tous les fans de Sherlock puisque, en attendant un retour de la série en 2017, un épisode inédit sera diffusé le 25 décembre. Et pour couronner le tout, il ne se déroulera pas de nos jours, mais au XIXe siècle, l’époque d’origine du héros de Conan Doyle.

Sherlock is back! Les fans de la série anglaise, avec Benedict Cumberbatch et Martin Freeman, n’en peuvent plus d’attendre la troisième saison. La diffusion de la précédente sur la BBC s’est achevée en janvier 2014 et la nouvelle n’arrivera probablement pas avant 2017 puisque le tournage des nouveaux épisodes débutera courant 2016. Une suite que le créateur Steven Moffat a qualifiée de « dévastatrice ».

Mais pour faire patienter les fans, la chaîne anglaise a décidé d’offrir un épisode inédit et exceptionnel aux Sherlock addicts. Il sera à partager en famille puisque diffusé le soir de Noël, le 25 décembre. Et comble de la surprise, la bande-annonce qui vient d’être dévoilée apprend à ceux qui avaient raté le premier teaser au coeur de l’été que l’intrigue se déroulera au XIXe siècle, l’époque d’origine des aventures de Sherlock Holmes écrites par Conan Doyle.

Jusqu’ici, la série Sherlock se déroulait de nos jours et offrait un regard moderne sur les enquêtes et l’univers du célèbre détective. Ce dépoussiérage a séduit un large public, mais ce dernier devrait d’autant mieux apprécier ce voyage dans le temps, dans l’Angleterre victorienne et les rues embrumées de Londres.

La vidéo montre que l’on devrait retrouver tous les ingrédients qui ont fait le succès de la série avec Benedict Cumberbatch et Martin Freeman: du suspense, de la noirceur, des dialogues brillants et beaucoup d’humour. Il ne manquera que les téléphones portables.

Luc Besson condamné pour plagiat

January 20, 2020 | News | No Comments

Lock Out contre New York 1997. Luc Besson contre John Carpenter. Le tribunal de grande instance de Paris a tranché : le scénario du Français est proche, trop proche de celui de l’Américain, dont le film est sorti en 1981 – soit 31 ans avant. Un plagiat qui pourrait lui coûter cher.

La décision a été prise le 7 mai dernier, mais elle avait été discrète – jusqu’à ce que l’Observatoire européen de l’audiovisuel ne s’en fasse l’écho, mercredi 14 octobre. Luc Besson (et sa société Europacorp) ont été condamnés pour plagiat. Selon la juridiction française, le producteur du film Lucy est coupable de contrefaçon avec Lock Out, un film sorti en 2012. Il serait une copie de New York 1997, réalisé par John Carpenter en 1981.

Luc Besson devra verser 50 000 euros à l’entreprise gérant les droits d’exploitation de New York 1997, ainsi que 20 000 euros à John Carpenter et 10 000 euros à Nick Castle, co-auteur du scénario plagié. Des sommes qui ont poussé le producteur à faire appel, d’autant que la décision du tribunal de grande instance de Paris pourrait faire jurisprudence : Luc Besson fait l’objet d’une autre plainte pour plagiat, au sujet de son film Colombiana (2011). Un couple de Français l’accuse de s’être inspiré du Fantôme de l’Orchidée, un long-métrage qu’ils ont réalisé en 2005.

Le cinéaste n’a pour l’instant pas réagi publiquement à cette condamnation. Il était plus occupé par son lobbying réussi auprès du gouvernement : Luc Besson a obtenu des crédits d’impôts pour tourner son prochain film, Valérian, en France. Son argument était simple : avec un budget de 160 millions d’euros, le plus gros de l’histoire pour un film européen, il générera presque mille emplois pendant six mois.

Click Here: new zealand rugby team jerseys

Crédits photos : Abaca

Ils sont parents d’un petit Silas depuis avril dernier. Ce vendredi, Justin Timberlake et sa ravissante femme, l’actrice Jessica Biel, ont laissé bébé avec la baby-sitter pour la bonne cause. De retour sur le red carpet une deuxième fois cette semaine, le couple assistait aux GLSEN Respect Awards, organisés à l’hôtel Beverly Wilshire de Los Angeles.

Leur arrivée a accaparé l’attention des photographes, qui avaient déjà aperçu l’acteur Jim Parsons (Big Bang Theory), le réalisateur JJ Abrams (Star Wars VII) ou encore le producteur (et co-fondateur des studios Dreamworks) Jeffrey Katzenberg. Et pour cause, Justin Timberlake et Jessica Biel s’offraient un rare moment ensemble sur tapis rouge.

Click Here: Cardiff Blues Store

Main dans la main ils avaient répondu présent pour une soirée de charité, que donnait l’association GLSEN (Gay, Lesbian and Straight Education Network). Cette organisation a vocation à mettre un terme à la discrimination, le harcèlement et l’intimidation fondée sur l’orientation sexuelle, en milieu scolaire. Et vendredi, elle remettait à ses méritants des récompenses.

Un nouveau rendez-vous glamour pour les amoureux, toujours très élégants. Plus tôt dans la semaine, le couple avait déjà assuré le show, à l’autre bout du pays. En effet, jeudi à New York, le Fashion Group International avait organisé un gala Night Of Stars pour rendre hommage à quelques stars choisies. Parmi eux, Justin Timberlake, qui n’a pas boudé son plaisir, au bras de sa jolie femme, habillée en Dolce & Gabbana.

Après de longs mois d’absence, le couple a très vite repris goût aux sorties. D’habitude très discrets sur leur vie privée, Justin et Jessica avaient choisi de se retirer un temps des évènements mondains pour se consacrer à leur famille. Une nouvelle ère réjouissante pour le jeune papa qui ne manque pas une occasion de parler affectueusement des siens.

Benoit Paire se confie sur son idylle avec Shy’m

January 20, 2020 | News | No Comments

Depuis plusieurs mois, Benoît Paire et Shy’m vivent une belle histoire d’amour. Très discrets sur leur love story, les deux tourtereaux distillent ça et là quelques bribes d’informations sur leur couple. Tantôt sur Instagram, tantôt dans les médias. Le tennisman a ainsi dit quelques mots sur sa chanteuse préférée dans l’Equipe.

Après avoir posté une photo de sa belle Shy’m sur Instagram il y a deux semaines, Benoît Paire a évoqué sa nouvelle vie à ses côtés dans les colonnes de l’Equipe.

«Chanteuse, ça se rapproche du milieu du tennis, avec des sacrifices et des tournées, a-t-il confié. Il faut trouver une bonne personne qui est capable de comprendre mon métier. En ce moment, ça se passe très bien.

Le joueur, actuellement 25e mondial, s’est aussi adapté à la popularité de sa compagne qui n’est pas sans conséquences. ”Le côté paparazzi, c’est quelque chose que je ne connaissais pas, ça m’a un peu surpris mais je l’ai plutôt bien géré, admet-il. Ça fait partie de leur job (aux paparazzis), je l’ai accepté, ça s’est vite calmé.”

Sur l’antenne de la radio RMC en marge du tournoi de Tokyo, le beau gosse du tennis français (âgé de 26 ans) avait déjà glissé quelques confidences sur son amoureuse. «Épanoui dans ma vie personnelle? Oui, je suis très heureux dans ma vie personnelle, a-t-il indiqué à nos confrères. À tous les niveaux. Je ne vais pas rentrer dans les détails car c’est ma vie privée, mais j’ai une famille qui me soutient à fond. Tout va très bien. Je suis au top. Je ne peux pas rêver mieux. Toutes les personnes qui me sont chères, notamment le panda (surnom Shy’m) me font du bien».

Encouragé par sa belle, Benoît Paire pourrait bien briller lors du tournoi des BNP Paribas Masters qui se déroule à partir de demain à Bercy.

Click Here: Real bape hoodie

Vidéo – Halle Berry, divorcée et heureuse

January 20, 2020 | News | No Comments

A l’occasion de la soirée Spectre, The Black Women of Bond Tribute, mardi soir, Halle Berry a fait une apparition remarquée sur le tapis rouge, à Los Angeles.

A la voir, Halle Berry ne semble pas vraiment marquée par l’annonce récente de son divorce. Mardi soir, l’actrice de 49 ans était invitée de la soirée Spectre, The Black Women of Bond Tribute, organisée à Los Angeles. Sur le tapis rouge du California African American Museum, la divine brune – qui a joué dans Meurs un autre jour – est apparue radieuse dans une magnifique robe bleue de la griffe Halston.
La maman de Maceo Robert (2 ans) s’est montrée particulièrement complices avec ses consœurs Trina Parks et Gloria Hendry mais également avec la nouvelle valeur montante de la saga 007, Naomie Harris.

Il y a quelques jours, Halle Berry et Olivier Martinez avaient annoncé leur divorce dans une lettre adressée au magazine People. “Nous allons de l’avant avec amour et respect l’un pour l’autre, et la volonté partagée de faire ce qu’il y a de mieux pour notre fils” a simplement précisé le couple.

Click Here: NRL Telstra Premiership

Supporters de l’OM: « Nous sommes Paris »

January 20, 2020 | News | No Comments

Les hommages rendus aux victimes, à la France et à Paris sont légion depuis vendredi. Après les artistes, hommes politiques et personnalités en tous genres, c’est au tour des supporters marseillais d’afficher leur soutien à la capitale.

En temps normal, lorsqu’un ultra de l’Olympique des Marseille écrit ou prononce le mot ‘”Paris”, une insulte suit. L’animosité qui règne entre le club phocéen et son adversaire parisien a pourtant été mise de côté ce week-end. Malgré la rivalité historique qui oppose les deux clubs, les Ultras marseillais ont fait le choix d’afficher publiquement leur soutien aux victimes, à leurs proches et à la ville de Paris dans son ensemble. « Nous sommes Paris », pouvait-on lire dès hier, sur une gigantesque banderole noire installée sur l’un des boulevards de la cité phocéenne, à quelques pas du stade Vélodrome.

Si ce geste peut sembler anodin aux profanes du ballon rond, il est d’une ampleur hautement symbolique aux yeux des acteurs de ce sport. Le groupe d’ultras n’est d’ailleurs pas le seul à avoir tenu à soutenir les victimes des attentats. Le compte Twitter de l’Olympique de Marseille a retweeté l’image de la banderole ainsi que les messages de plusieurs de ses joueurs tels que celui de l’attaquant Michy Batshuayi. « #PrayForParis rien d’autre n’a d’importance ce soir. Courage aux victimes et à leurs proches. » Le club a également eu une pensée émue pour deux de ses joueurs personnellement touchés par l’attaque. Lassana Diarra, le joueur de l’équipe de France qui a perdu sa cousine dans l’une des fusillades et George-Kevin Nkoudou, qui a perdu l’une de ses amies d’enfance. Ce dernier jouait justement dimanche soir sous les couleurs de l’équipe de France espoir, face à la Macédoine, dans le cadre des qualifications à l’Euro 2017. Il a marqué un but durant le match et a publié le message suivant en hommage à son amie disparue: « Même si le cœur n’y était pas… mon but est pour toi. Une pensée pour toutes nos victimes ».

De la présidente du club, Margarita Louis-Dreyfus, aux sites internet des supporters, les pensées marseillaises étaient donc très clairement tournées vers Paris ce week-end. Le groupe de supporters MTP a présenté ses condoléances « aux victimes de ces actes odieux ». Madame Louis-Dreyfus, elle, a rappelé qu’à « chaque fois, les principes du droit humain ont surmonté les forces obscures de la violence et de l’ignorance ».

Crédits photos : Twitter @OManiaque

The forest is the temple of life. It has ancient secrets. Only when you enter a forest, stepping out of your human ego, does the forest begin to reveal itself.

When you surrender yourself to her like a creature of nature, the elusive spirits of the forest start showing themselves. And there is no force of nature that is more elusive and secretive than the tiger.I started tracking big-cats since my early teens in the mysterious jungles of Ranthambore National Park under the guidance of the dedicated tiger expert Dr. G V Reddy. Eversince I have been posted in different national parks of the subcontinent for tracking and counting tigers.

Just a week back, I was posted in the dense deciduous forests of central India for the ‘ALL INDIA TIGER ESTIMATION 2018’. This activity happens every four years to statistically estimate the actual numbers of free ranging wild tigers still roaming this ancient land.

Découvrez les premières images d’Helena Bonham Carter et Dominic West en Elizabeth Taylor et Richard Burton dans “Taylor and Burton”. La bande-annonce du biopic produit pour la BBC vient d’être dévoilée.

Dans les années 80, le couple tumultueux Elizabeth Taylor et Richard Burton se retrouvait pour reprendre la pièce Private Lives à Broadway. Burton and Taylor s’intéresse à cette période précise, avec Helena Bonham Carter et Dominic West dans les rôles-titres.

Dans la bande-annonce, on découvre un couple complètement accro, sur un air de Love is the drug de Roxy Music (dernièrement repris et réorchestré dans la bande-originale de Gatsby le Magnifique)

Le biopic, produit pour la BBC, est réalisé par Richard Laxton.

BB

Click Here: cheap INTERNATIONAL jersey