Month: January 2020

Home / Month: January 2020

Laetitia Milot, qui fêtera ses 36 ans en juillet prochain, se bat depuis plusieurs années pour tomber enceinte, en vain. Luttant contre une maladie provoquant l’infertilité, l’endométriose, elle avoue parfois se noyer dans le travail pour éviter de se focaliser sur son rêve d’enfant.

L’an dernier, lorsque nous avions demandé à Laetitia Milot quel cliché sur elle n’était pas tout à fait vrai, elle nous avait répondu avec une sincérité touchante : « Les gens pensent que comme je souris beaucoup, je suis toujours heureuse… Ce n’est pas aussi simple ». A l’époque déjà, la comédienne et son époux, Badri, comptabilisaient plusieurs années de lutte pour réaliser leur souhait de devenir parents. « On fait tout ce qu’il est possible de faire », nous assurait-elle, précisant qu’elle suivait, à ce moment-là, un traitement de trois mois mis au point avec un laboratoire dans lequel ils mettaient beaucoup d’espoir. « Ça ne donne pas encore les résultats que l’on souhaiterait, mais j’espère que ça marchera et que je serai enceinte d’ici la fin de l’année ! », lâchait-elle alors. 2016 est, depuis, arrivé, et le divin enfant n’est toujours pas apparu.

Eprouvée mais pas découragée, Laetitia Milot sortira un livre (en avril prochain), chez Michel Lafon, pour témoigner du long combat qu’elle mène pour enfanter. En attendant, elle apparaîtra dans un téléfilm pour France 3 et une série pour TF1. Travailler, une façon d’éviter de « déprimer », de « s’aérer l’esprit , a-t-elle confié à nos confrères de TéléStar . « C’est peut-être la meilleure solution pour tomber enceinte ».

Laetitia a bien pensé à l’adoption, nous assurait-elle en juin 2015, « mais plus j’avance, plus je ressens le besoin de sentir le bébé pousser en moi, de connaître ça. C’est bête, mais je désire que notre enfant soit un mélange de nos deux sangs, à Badri et moi ». C’est tout le bonheur qu’on lui souhaite.

Click Here: Atlanta United FC Jersey

François Hollande: les regrets d’un père

January 17, 2020 | News | No Comments

Dans une interview au magazine Elle, François Hollande adopte un ton très personnel pour évoquer le père qu’il est. Sur ses liens avec ses 4 enfants, issus de son union avec Ségolène Royal, les moments forts de sa vie de famille, ses regrets, le chef de l’Etat se confie, et se pose une fois de plus en homme « normal ».

François Hollande s’inspire peut-être de son prédécesseur socialiste à l’Elysée, François Mitterrand. L’actuel chef de l’Etat, comme l’ancien dirigeant socialiste, en 1984, a accordé une interview au magazine Elle. Dans cet entretien centré sur des thématiques féminines, où il évoque pêle-mêle l’affaire Jacqueline Sauvage, le problème du harcèlement de rue, ou encore la place du féminisme dans la société, le président évoque également son rôle de père.

Un père féministe confirme-t-il: « Les droits des femmes sont au service de l’épanouissement de la société toute entière. La place qu’on leur fait est un révélateur de l’état du pays. (…) Il n’y a de bonheur que dans l’égalité. Je n’ai pas éduqué mes enfants comme je l’avais été. Ce combat des femmes m’a permis d’être un meilleur père. »

Sur ce point, le président de la République se fait ensuite plus précis. Il évoque sa vie avec la mère de ses quatre enfants, Ségolène Royal. Une situation atypique, où les parents sont des bêtes politiques, députés tous deux, ce qui laisse peu de place à l’éducation des enfants. Pourtant, François Hollande rend hommage à celle qui fut sa compagne durant près de trente ans. “Elle a été, comme beaucoup de femmes, capable de concilier sa carrière avec sa vie de famille.”

Il se défend toutefois d’avoir été un père absent. « Pour ma part, j’ai essayé, autant que possible, d’être présent. Je faisais les courses ou la cuisine. Je m’occupais des enfants. Je leur racontais des histoires le soir, je les emmenais faire du sport. Mais si vous interrogiez Ségolène Royal, j’imagine qu’elle vous confierait que je n’en ai sans doute pas fait assez. »

Alors que ses enfants sont grands désormais, il avoue apprécier leurs discussions autour de la table, leurs échanges, leurs « disputes ». « L’éducation se fait aussi à table ». Il place la communication au premier plan. « J’ai connu tellement de familles où l’on ne se parlait pas, ou si peu. »

A ce moment, le pensionnaire de l’Elysée fend l’armure, et semble réaliser la trop grande place que la politique a pris dans sa vie toutes ces années. « C’est vrai, je regrette réellement de ne pas en avoir fait davantage. Ces moments-là sont tellement beaux dans une vie, que de les avoir laissées s’échapper suscite en moi un immense regret. »

Mais l’homme politique n’est jamais très loin. Juste après ces confidences, il reprend ses habits de président. « Le partage des tâches est une condition du bonheur familial. C’est la raison pour laquelle j’ai, par exemple, veillé à élargir le congé de paternité au moment de la naissance d’un enfant. »

Chassez le naturel, il revient au galop.

Click Here: st kilda saints guernsey 2019

Musulman et candidat à Mister Gay Belgique

January 17, 2020 | News | No Comments

Abdellah Bijat est d’ores et déjà entré dans l’Histoire en devenant le premier musulman finaliste du coucours Mister Gay Belgium. Ce Belge de 22 ans, originaire du Maroc, fait de sa candidature au concours de beauté réservé aux homosexuels un acte « politique ».

« C’est un tabou, je veux le briser ». Abdellah Bijat n’y va pas par quatre chemins pour expliquer pourquoi il se présente au concours Mister Gay Belgium. Sa candidature, et sa présence à la finale, sont déjà historiques, et pourtant, le jeune homme ressemble à tous les autres prétendants au titre, à un détail près…

Abdellah Bijat est jeune, il a 22 ans. Il est beau, c’est la moindre des choses pour se présenter à un concours de beauté. Mais surtout, ce belge originaire du Maroc est musulman. C’est une première à ce niveau du concours réservé aux homosexuels. A une époque où assumer son homosexualité est déjà délicat pour bon nombre personnes concernées, il vit sa présence en finale du concours comme un « engagement politique » pour casser le tabou qui entoure l’homosexualité dans l’islam. Chaque voix compte.

Au journal belge De Standaard, il s’explique: “Un exemple, moi ? Peut-être. J’espère que ma candidature à Mister Gay Belgium pourra constituer un soutien pour les jeunes qui ont des soucis à cause de leur orientation sexuelle. Peut-être qu’en me voyant ils pourront s’accepter plus facilement. Et que ce sera également plus facile pour leurs familles.”

Et le jeune homme pense spécialement aux nombreuses régions du monde où vivre son homosexualité est très dangereux. Il assure avoir reçu de nombreuses marques de soutien depuis l’officialisation de sa candidature, « y compris du Moyen-Orient. Si ce sont de bons musulmans, ils respectent mon choix ». dit-il.

Dans le contexte actuel de crise des réfugiés, son message est porteur d’espoir: « Il y a des réfugiés qui viennent ici parce que leur orientation sexuelle n’est pas acceptée dans leur culture. Je veux montrer qu’ici c’est possible ».

Si c’est une première dans l’histoire de Mister Gay Belgium de compter dans ses finalistes un musulman, l’organisateur assure au journal flamand que d’autres candidats de confession musulmane s’étaient inscrits par le passé, mais qu’ils s’étaient ensuite désistés. Peut-être que la pression était trop forte, « par peur, ou sous la pression de leur famille » dit- il, preuve supplémentaire de l’importance du combat actuel d’Abdellah Bijat.

Rihanna: finalement, tout va bien avec Beyoncé

January 17, 2020 | News | No Comments

Dans une interview accordée à Vogue, Rihanna s’exprime pour la première fois sur ses relations avec Beyoncé.

Rihanna estime qu’il est temps de faire taire les mauvaises langues. Pendant des années, une supposée rivalité avec Beyoncé, épouse de son producteur Jay Z a fait les choux gras de la presse people et des fans. Queen Bee détesterait sa jeune consœur, aurait peur qu’elle tourne trop autour du père de sa petite Blue, voudrait court-circuiter sa carrière, entre autres. Les rumeurs se sont amplifiées après la sortie du single Formation, quelques heures seulement après Anti, huitième album studio de Riri. Si le magnat de l’industrie du disques, L.A Reid, a dévoilé dans son autobiographie que Beyoncé était plutôt à l’origine du lancement de Rihanna, cette dernière, dans une interview à Vogue, renie tous les soupçons de guerre entre les deux superstars.

“Voilà ce qui se passe. Les gens s’agitent seulement sur ce qui est négatif, compétitif, les rivalités”, explique l’interprète de Work à la publication dont elle fait la couverture en robe Tom Ford. Ce n’est pas mon état d’esprit. Je ne peux me concentrer que sur moi. Il y a un respect mutuel.”

Rihanna préfère se concentrer sur ses projets plutôt que sur les “on-dits”. Elle se dit actuellement dévouée à sa nouvelle ligne de vêtements en collaboration avec Puma, qu’elle décrit comme “la famille Addams qui porte des vêtements sportwear”. Elle s’apprête également pour sa tournée internationale, The Anti World Tour, qui passera par le Stade de France le 30 juin. Au milieu de tout ça, la chanteuse n’a certainement pas le temps de se consacrer à une guerre avec son illustre aînée.

Léa Seydoux n’a pas froid aux yeux, ni ailleurs. La jolie trentenaire plébiscitée par Hollywood se met en scène en petite tenue dans les pages du magazine confidentiel Marfa.

Elle pose face à une lumière crue, sans maquillage et presque sans vêtement. Léa Seydoux se livre au sens propre et figuré dans les pages de papier glacé de Marfa Magazine. Dans une robe complètement transparente, sous laquelle on devine sa poitrine généreuse et un shorty léopard; vêtue d’un bikini triangle en crochet et portant des altères à bout de bras, en pantalon taille haute irisé d’inspiration sirène, t-shirt « une femme française » et veste mini noire effet écaille, Léa Seydoux revisite un vestiaire décomplexé.

Si face à l’objectif l’actrice prolixe revendique un certain sens de la provoc’, entre les lignes l’héroïne de Spectre avoue aspirer à une vie de famille rangée. « Je commence beaucoup à penser au mariage. Je ne pense pas qu’il faille se retrouver dans une situation où l’on peut se sentir forcer à sauter le pas. Mais j’aimerais bien me marier tant que je suis jeune. Je ne voudrais pas avoir recours à du botox sur mes photos de mariage. » A 30 ans, Léa avoue également songer à la maternité… d’une façon étonnante. “Je pense que cela vous donne un aspect intéressant. Certaines actrices formidables sont devenues mères récemment et je pense que cela renforce leur façon de jouer. Devenir une mère ouvre des portes.”

Jamais avare de clichés chocs – l’on se souvient de sa couverture pour le magazine Lui– Léa Seydoux n’en reste pas moins une femme de valeurs. Pas question pour sa progéniture de s’habiller de façon osée. « Je pense que je n’aimerais pas que ma fille porte des tenues sexy et provocantes. » Rendez-vous dans une vingtaine d’années…

Crédits photos : Jim Spellman

Click Here: geelong cats guernsey 2019

Alexia Laroche-Joubert prend du galon

January 17, 2020 | News | No Comments

À 46 ans, Alexia Laroche-Joubert a annoncé hier soir sur Twitter qu’elle prenait les rênes d’Adventure Line Productions. Depuis huit ans, la productrice travaillait avec Stéphane Courbit au sein du groupe Banijay.

« Je suis très fière de prendre la présidence d’ALP, de travailler sur d’aussi belles émissions et avec des équipes ayant autant d’expérience ». Alexia Laroche-Joubert a choisi Twitter pour annoncer ses nouvelles fonctions. La productrice succède ainsi à Franck Firmin-Guion, en place depuis 2008.

Click Here: Cardiff Blues Store

L’ancienne directrice de la Star Academy devra ainsi s’occuper d’une trentaine d’émissions parmi lesquelles Koh Lanta, Fort Boyard, Belle toute nue, Happy Hour, La Carte au trésor, etc.

«Créée en 1972, Adventure Line Productions est l’une des principales sociétés de production TV indépendantes françaises, explique le groupe sur son site internet. ALP fait partie de Zodiak Media Group, un des principaux groupes de production dans le monde, avec 45 sociétés dans 17 pays (Etats-Unis, Angleterre, Italie, Espagne, Scandinavie, etc.). De fait, ALP dispose d’une exclusivité sur les formats Zodiak qu’elle peut adapter pour les diffuseurs français (So you think you can dance, Bound by blood, Save my holidays, Help my house is falling down). Tous les formats et les fictions d’ALP sont désormais distribués à travers le monde par Zodiak Rights, basé à Londres et à Paris.»

Comme le précisent nos confrères de Puremedias, cette nomination d’Alexia Laroche-Joubert fait suite à la signature en novembre dernier d’une entrée au capital de Vivendi dans le capital de Banijay et Zodiac. Dans une interview accordée à Gala en 2011, Alexia Laroche-Joubert s’était confiée sur sa plus belle réussite professionnelle. «De quoi je suis le plus fière? D’avoir participé à une révolution dans l’audiovisuel avec l’arrivée de la télé-réalité et de durer dans ce métier. D’avoir créé une entreprise saine et de travailler avec des personnes que j’aime et qui m’accompagnent depuis longtemps, comme Stéphane Courbit, mon actionnaire et fidèle ami.»

Comme elle nous le disait dans cette interview, pas question pour autant pour Alexandra de négliger sa vie de famille. «J’ai longtemps pensé être une wonder woman, nous expliquait-elle. Mais c’est très difficile de tout mener de front : enfants, boulot, copains, amour… Depuis mon divorce, j’ai pris conscience de l’importance de consacrer beaucoup plus de temps à mes filles et aux gens que j’aime.”

La semaine dernière, lors d’une séance de questions au gouvernement à l’Assemblée Nationale, Najat Vallaud-Belkacem a connu un petit incident vestimentaire qui aurait pu être fort gênant. Sans l’intervention d’Emmanuelle Cosse, la ministre de l’Education Nationale a bien failli montrer sa culotte à ses collègues ministres et à l’ensemble des députés.

Si la cravate de travers de François Hollande lui a longtemps valu d’être la risée du web, Najat Vallaud-Belkacem a bien failli connaître une humiliation nationale la semaine dernière à cause d’un fâcheux incident de culotte. La séquence se déroule le 30 mars à l’Assemblée Nationale, pendant les traditionnelles questions au gouvernement. Najat Vallaud-Belkacem est debout dans les rangs de l’espace réservé au gouvernement et discute avec l’un de ses collègues ministre qui lui est assis. Du coup, la jeune femme est penchée et offre à la vue d’Emmanuelle Cosse, située derrière elle un spectacle pour le moins surprenant.

La ministre du Logement se rend compte que la jupe de Najat Vallaud-Belkacem est remontée et que l’on peut voir sa culotte. Dès qu’elle s’en rend compte, elle interrompt la discussion de sa collègue pour le lui signaler. La ministre de l’Education Nationale se redresse et tire alors discrètement sur sa robe pour remettre les choses dans l’ordre. Elle se retourne ensuite vers Emmanuelle Cosse pour la remercier. Sur les photos, on voit les deux jeunes femmes sourire et s’amuser d’une situation qui aurait pu coûter plus cher à Najat Vallaud Belkacem. On imagine la scène si elle s’était présentée au micro pour répondre à une question d’un député, la culotte ainsi à l’air. Les députés auraient sans doute eu chaud dans leurs costumes, eux qui ont eu bien du mal à contenir leur émotion lorsque Cécile Duflot s’était présentée en 2012 à l’Assemblée Nationale dans une belle robe à fleurs. Sifflets et quolibets avaient accueilli la ministre à l’époque. Najat Vallaud-Belkacem peut définitivement remercier Emmanuelle Cosse.

Découvrez les photos de l’incident dans notre diaporama.

Crédits photos : © Didier Ferey / KCS PRESSE

Click Here: Maori All Blacks Store

Isabelle Adjani, le réalisateur Laurent Cantet et Alain Terzian, Président de l’Académie des César, rejoignent la commission de sélection chargée de choisir le film français qui représentera la France aux prochains Oscars dans la catégorie “Meilleur film étranger”.

Click Here: All Blacks Rugby Jersey


Isabelle Adjani rejoint la commission de sélection chargée de choisir le film français qui représentera la France aux prochains Oscars dans la catégorie “Meilleur film étranger”. Sur décision de la ministre de la Culture, le 26 juillet, ont été nommés outre l’actrice, le réalisateur Laurent Cantet, Palme d’Or à Cannes en 2008 avec Entre les murs, et Alain Terzian, Président de l’Académie des César. La scripte Sylvette Baudrot et la productrice Estelle Fialon complètent la liste. Sont membres de droit de la commission le Président de la Comission d’avance sur recette, Paul Otchakovsky-Laurens, et Thierry Frémaux, délégué général du Festival de Cannes. La commission se réunira le 16 septembre pour annoncer le film choisi pour représenter la France dans la course à l’Oscar du meilleur film étranger 2014.

 

G.M.

 

La bande-annonce de « David et Madame Hansen » avec Isabelle Adjani

Dans une récente interview accordée à nos confrères de VSD, Pierre Ménès s’en est pris —encore— à Laurent Ournac et son impressionnante perte de poids.

Malgré son allure de nounours, Pierre Ménès n’est pas toujours des plus tendres. Lorsqu’on lui pose une question il ne faut pas s’attendre à avoir une réponse lisse. Sans filtre, le chroniqueur de Canal Footballdit tout ce qu’il pense, et si les choses l’agacent, on le sent vite. Or nos confrères de VSD qui l’ont interrogé cette semaine ont choisi pile le sujet qui fâche.

Parce que Pierre Ménès a évoqué la trentaine de kilos dont il s’est délesté sur les six dernières années, son interlocuteur a tout de suite fait le lien avec le comédien Laurent Ournac, qui n’a de cesse de revenir sur sa métamorphose. Le spécialiste du ballon rond n’y est pas allé par quatre chemins. “Lui c’est autre chose. Il a fait une opération, ça se respecte, d’autant qu’il a l’air ravi.” commence-t-il sur un ton plutôt sympathique. Mais la suite est nettement moins sympa: “Sauf qu’on est passé du gros jovial au maigre sinistre.”

Des propos qui tranchent avec les compliments qu’il avait adressés au comédien en fin d’année via le magazine Entrevue: “Je le félicite parce qu’il faut vraiment être le dernier des neuneus pour croire qu’il suffit de se faire opérer et que, six mois après, tout est parti. C’est une galère sans nom, tu ne peux plus rien bouffer, tu passes des semaines à gerber, c’est une forme de mutilation. Je lui tire mon chapeau.”

Faut-il y voir le ras-le-bol d’être toujours comparé au comédien pour la seule raison d’une morphologie similaire? Ou bien Pierre Ménès est-il simplement las de voir Laurent Ournac se répandre dans les médias au sujet de sa perte de poids?

Click Here: IQOS White

Les journalistes anglais ont réservé un accueil plutôt très mitigé au film “Diana”, consacré à la défunte princesse de Galles. Voici un petit aperçu des critiques recueillies…

© Concorde Filmverleih GmbH

Synopsis : 1er septembre 1995 : La princesse de Galles et le docteur Hasnat Khan sont présentés l’un à l’autre par Oonagh Toffolo, amie de Diana, au Royal Brompton Hospital de Londres. Officiellement séparée du prince Charles depuis décembre 1992, Diana a connu plusieurs aventures amoureuses décevantes. Alors qu’elle s’interroge sur le sens à donner à sa vie, elle s’éprend du chirurgien pakistanais et, pour une fois, parvient à garder quelques temps secrète leur liaison.
6 septembre 1997 : Un homme effondré derrière ses lunettes noires assiste aux obsèques de Diana. Peu de gens reconnaissent Hasnat Khan. Alors que les tabloïds affirment que Diana s’apprêtait à épouser Dodi Al-Fayed, rares sont ceux qui savent que, peu avant son accident, elle essayait encore de joindre Hasnat pour le convaincre de revenir à elle.

Réalisé par Oliver Hirschbiegel

Avec Naomi Watts, Naveen Andrews, Douglas Hodge…

Date de sortie en France : le 2 octobre 2013

Click Here: habitat tord boontje

———————————————-

Les critiques

Selon The Independent : 3/5

“Diana fonctionne plutôt bien comme une romance dramatique et sombre (…) Naomi Watts offre une performance intense et volatile de la princesse. Le problème, cependant, est qu’elle ne ressemble pas assez au personnage qu’elle incarne.”

=> Lire la critique complète

 

Selon The Telegraph : 2/5

“Un film qui peine à fasciner et qui n’apporte pas grand chose à ce qu’on connaît déjà sur la vie de la princesse. Il n’explique en rien ses complexités et ses contradictions. Dommage, le film n’en aurait été que bien meilleur.”

=> Lire la critique complète

 

Selon Digital Spy : 1/5

“Servi par des performances fades et par des dialogues on ne peut plus creux, Diana ne parvient même pas à être qualifié de hagiographie. On peut lui reprocher son manque de perspicacité et, chose impardonnable, son manque de curiosité pour son sujet.”

=> Lire la critique complète

 

Selon The Guardian : 1/5

“Pauvre princesse Diana. J’hésite à utiliser le terme « sortie de route cinématographique ». Pourtant, la vérité est que 16 ans après ce terrible jour de 1997, elle est morte une seconde fois de façon horrible.”

=> Lire la critique complète

 

Selon The Times : 1/5

“Naomi Watts fait de son mieux pour s’en sortir avec un scénario embarrassant. Mais le film reste atroce et intrusif.”

=> Voir la critique complète

 

Selon The Mirror : 1/5

“Diana ne peut être décrit que comme un film fabuleusement détestable.”

=> Voir la critique complète